Vous êtes ici : Accueil /Cadre de vie / Présentation de la ville

Saint Nicolas de la Grave

Château Richard Coeur de Lion

Son histoire

St Nicolas est une sauveté fondée en 1135 par l'Abbé Guillaume de Moissac avec l'accord de Saxet, vicomte de Lomagne et de Sybille, vicomtesse d'Auvillar.
Durant les XII et XIIIe siècles, St Nicolas eut à souffrir des contestations qui ne cessaient de s'élever entre les vicomtes de Lomagne et les Abbés de Moissac, dont ces derniers demeurèrent les seuls seigneurs et maîtres de cette charnière stratégique, et y construirent le château actuel, reliant avec des souterrains leur abbaye de Moissac. Ce château plein d'histoires et de souvenirs, domine de ses quatre tours la vallée de la Garonne et les premières terrasses de la Gascogne, Richard Coeur de Lion y séjourna, et l'histoire raconte qu'il aurait fait construire la tour de devant dite "Tour des Anglais". En ce temps là, la Garonne avait son cours au pied du château, un vieux quartier, dominant la vallée "le Tap d'Auriol" était le repère des pirates, aujourd'hui aménagé en promenade. L'ancien port était situé au bas de ce quartier dont la rue actuelle porte le nom de "La Cale".
L'histoire du territoire de St Nicolas de la Grave apparaît à l'époque romaine comme en témoignent quelques vestiges archéologiques. Au lieu dit "Marcassus" sur la rive gauche de la Sère, des ruines d'une villa gallo-romaine furent découvertes. Au lieu dit "les Arènes", un chapiteau corinthien en marbre blanc a été trouvé. A l'ouest du village, des fragments de tuiles, de poteries, d'amphores ont été signalés. Un très vieux chemin passant aux Patots pourrait être une voie romaine.

L'église du village

L’église primitive, sans doute édifiée au XIII° siècle, fut pratiquement ruinée au cours des guerres de religion.
Elle fut reconstruite à la fin du XVI° siècle,début du XVII° siècle.
Le clocher porche, entièrement bâti en briques foraines, date de la fin du XVII° siècle (1685).
Elle possède un porche et un clocher octogonal de style toulousain, un portail où se trouvent des éléments de Renaissance.
A l'intérieur, on peut y voir la châsse de Saint-Ansbert, abbé légendaire de Moissac.

L'église du Moutet

C’est une construction en en terre crue, aux murs très épais, couverte d’un plancher incurvé en berceau et terminée par un chevet plat. La façade seule est en brique et porte un clocher-mur à trois arcades.
Le portail d’entrée, du XVIIème siècle (comme tout l’édifice refait après les guerres de religion), est abrité par un porche en appentis qui repose sur des piliers en bois.
Cette église, qui existait en 1299, demeure un spécimen rare d’anciennes églises rurales en cette contrée, dépourvue de pierre, et qui a eu la bonne fortune de conserver un ensemble de mobilier rustique datant du XIIème au XVIIIème siècle.

La Halle

En face de l'entrée de l'Eglise se trouve la Halle qui a été construite en 1898.
C'est la place centrale du bourg et avant tout la place du marché.
Elle possède deux rangées de couverts en équerre.

Le Kiosque

St Nicolas possède aussi un kiosque à Musique qui a été construit en 1932.
Il se trouve sur les Allées Joseph Lasserre, c'est le dernier témoin de l'époque où la musique était un élément fort de la dynamique de la vie sociale ; les "harmonies" s'y installaient souvent le dimanche pour un concert toujours gratuit, suivi par un public assis sur des chaises installées devant le kiosque à l'ombre des platanes de la promenade. Dans la région Midi-Pyrénées il ne reste plus beaucoup de kiosques et rares sont ceux qui sont encore utilisés.
A Saint Nicolas, il est encore le point fort des festivités locales à l'occasion des concerts, du bal du 14 juillet, du Carnaval.